Accueil

Consultants identifiez-vous

Accueil du site > TopNews > COMMUNICATION : POUVOIR DES MOTS, NOUVEAUX MEDIAS, LANGUES ET (...) > Bibliographie > Voici quelques citations et bons mots sur le thème de la communication, du (...)

Voici quelques citations et bons mots sur le thème de la communication, du langage, des mots…

« La chose la plus importante en communication, c’est d’entendre ce qui n’est pas dit. », Peter DRUCKER

« S’il ne fallait retenir qu’une vertu des Technologies de l’Information et de la Communication ce serait celle-ci : la possibilité d’offrir à chacun une tribune, un espace de liberté, d’expression », André SANTINI

« Ce que cache mon langage, mon corps le dit. Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé... », Roland BARTHES, Extrait de Fragments d’un discours amoureux.

« Le langage fabrique les gens bien plus que les gens ne fabriquent le langage », Johann Wolfgang von GOETHE.

« Si l’homme a besoin du langage, ce n’est pas seulement pour communiquer du sens, c’est en même temps pour écouter et reconnaître son existence », Gao XINGJIAN, Extrait du discours de Réception du Prix Nobel - Décembre 2000

« Ce ne sont ni les hommes, ni les passions, encore moins les idées qui mènent le monde. Mais les mots, rien que les mots », Bruno TESSARECH, Extrait de La Machine à écrire.

« La parole est une denrée périssable, éphémère. Elle se teinte de toutes les circonstances de son apparition. Les mêmes mots, prononcés dans des lieux différents, ne sont pas les mêmes mots », Christian BOBIN, Extrait de L’Inespérée

« Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets », Alfred SAUVY.

« Je prends possession du monde par les mots », Antoine de Saint EXUSPERY.

« Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies », Michel de MONTAIGNE, Essais.

« Un homme est plus un homme par les choses qu’il tait que par celles qu’il dit », Albert CAMUS, Le mythe de Sisyphe.

« Dire, ce n’est pas mettre un mot sous chaque pensée : si nous le faisions, rien ne serait jamais dit », Maurice MERLEAU-PONTY.